Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Pierre COUSIN

Agriculteur à Chennevières-sur-Marne (94), portrait et témoignage.

Ce portrait a été réalisé en octobre 2011. Les informations sont susceptibles d'avoir évolué. Consulter la fiche « producteur » dans notre catalogue.

Présentation de l’entreprise

  • Situation de l’entreprise : L’agriculture du Val-de-Marne s’étend sur 1125 ha, soit environ 4.6% du territoire (source : Enquête structure 2007). Au XIXème siècle, le Val-de-Marne au coeur des mutations industrielles voit en quelques années les terres agricoles disparaître au profit de l’urbanisation (construction de logements pour les habitants de Paris chassés par les restructurations haussmanniennes, développement des chemins de fer...). A l’époque déjà, un avant-goût du phénomène qui se généralisera 100 ans plus tard en région Ile-de-France...
    Aujourd’hui, des exploitations subsistent en Val-de-Marne. Maraîchage et horticulture sont les productions les plus répandues mais depuis 2011, on y trouve aussi de l’élevage et pas n’importe lequel ! Entourée d’immeubles et de grandes surfaces, en plein secteur périurbain, la Ferme des Bordes est un havre de verdure à Chennevières-sur-Marne. Un troupeau d’ânes y vit. Pierre COUSIN, l’exploitant agricole, en est l’heureux propriétaire. Découverte de cette production originale !

Historique

Pouvez-vous nous présenter votre activité ? Eleveur d’ânes, une vocation de longue date pour Pierre ! Pourtant, son installation en tant qu’agriculteur ne s’est pas faite de manière linéaire, loin s’en faut ! Après avoir été musicien professionnel pendant 5 ans puis conseiller en insertion sociale pour les 16-25 ans pendant 7 ans, il mûrit petit à petit son projet de reconversion vers le milieu agricole.
Pour Pierre, travailler avec des ânes relève d’une envie féroce de réhabiliter aux yeux du grand public l’image de cet animal mal considéré. Alors qu’on le qualifie bien trop souvent de têtu, paresseux ou borné, Pierre vous apprendra qu’au contraire, un âne est courageux, malin, rigolo, travailleur, joueur et fidèle ! Pour affiner son projet, Pierre part à la rencontre d’autres éleveurs. Avec les ânes, les idées ne manquent pas ! Entre élevage d’ânes de race, débardage avec des ânes, traction animale, il y a le choix... Pourtant, rapidement, son projet est arrêté. Il deviendra producteur de lait d’ânesse bio, le transformera en savon et accueillera du public pour leur parler des ânes.
En 2006, il achète ses deux premières ânesses. En octobre 2007, il devient artisan et vend des savons à base de lait d’ânesse. Pendant ce temps, le parcours du combattant pour trouver un terrain où s’installer commence ! Il loue tout d’abord 1.8 ha en Seine-et-Marne. Mais il est à la recherche de 15 ha car il a pour objectif d’avoir un troupeau de 30 animaux. Déterminé et volontaire, il frappe à toutes les portes. En janvier 2009, l’Agence des Espaces Verts le met en relation avec le Conseil Général du Val-de-Marne qui cherche un acquéreur pour la Ferme des Bordes dont l’agriculteur est parti à la retraite.
En juillet 2009, il passe en Commission Interdépartementale d’Orientation Agricole. Détail cocasse : il n’y avait pas eu de dossier déposé par un jeune agriculteur depuis 6 ans dans la petite couronne ! Les animaux arrivent sur la ferme le 13 décembre 2009. Construit rapidement, un abri fermé sur 3 côtés leur fera un toit pour l’hiver ! Les bâtiments pour l’accueil pédagogique sont posés en novembre 2010. Le 22 avril 2011, enfin, l’asinerie Francilianes ouvre ses portes !


Activités & Productions

  • Quelles productions proposez-vous ? L’âne n’échappe pas à la règle qui s’applique à tous les mammifères chez qui la production de lait est conditionnée à la naissance d’un petit. C’est donc la naissance de l’ânon qui déclenche la production de lait chez la mère. Ce qu’il faut savoir c’est que la période de gestation est de 12 mois chez cet équidé ! La femelle pourra ensuite produire du lait pendant 15 mois. Cependant, 3 mois avant la naissance de l’ânon suivant, elle sèvre naturellement son petit actuel.
    Pendant les 2 premiers mois, Pierre laisse l’ânon téter. Passé ce délai, il se partage la production de l’ânesse avec le petit, pouvant traire jusqu’à trois fois par jour la femelle selon ses besoins en lait. La fabrication du lait chez l’ânesse est différente de la production de lait chez la vache ou la chèvre par exemple. L’ânesse a deux trayons comme la chèvre mais Pierre n’est pas obligé de traire à heure fixe. Lorsqu’il a besoin de lait, il sépare pendant 3 heures la mère de son petit avant de traire, à la main, ses animaux.
    Les meilleures ânesses laitières produisent au maximum 1.8 litres de lait par jour. C’est peu ! Ceci explique son prix : 30€ / litre environ. Actuellement, Pierre a 19 animaux dont 4 ânesses qui produisent du lait. Les ânes de Pierre sont nourris à l’herbe toute l’année.
    Rustique, l’âne est un animal originaire du désert qui a par conséquent une très bonne résistance à la soif. Il peut perdre jusqu’à 25% de son poids en eau ! Pierre peut donc laisser ses animaux quelques jours, ils se débrouillent très bien sans lui ! Grâce à son lait, il produit du savon et des produits cosmétiques. Particularité importante : Pierre est le seul éleveur en France à vendre du lait d’ânesse bio !

Diversification

Pierre est membre de l’Association A la découverte de la Ferme, réseau d’éducation à l’environnement par l’agriculture. A la Découverte de la Ferme est agréé « Association éducative complémentaire de l’enseignement public » par l’Académie de Créteil et par l’Académie de Versailles, « Association Jeunesse et Education Populaire » n°77 JEP 03 341 N 03 et organisme de formation 11 75 46924 75.
Enseignants, toute l’année, pour visiter l’Asinerie Francilianes avec votre classe, faire découvrir la passion de Pierre à vos élèves et apprendre 1000 et 1 anecdotes sur les ânes, n’hésitez pas à contacter Pierre. Pierre accueille également des groupes de tout âge !

Projets, perspectives et humeur

Les projets, Pierre n’en manque pas ! Il devrait prochainement mettre en route un laboratoire de transformation qui lui permettrait de pasteuriser son lait, de le mettre en bouteille pour augmenter sa durée de conservation et ainsi en faciliter la commercialisation. Il souhaiterait également acquérir un atomiseur qui lui permettrait d’assurer la première étape dans la fabrication des savons : transformer le lait en poudre ! Une entreprise toute jeune à suivre donc de très très près !

Informations

  • Pierre COUSIN
  • Espace départemental « la Plaine des Bordes » - 86 rue des Bordes, 94430 Chennevières-sur-Marne
  • Tél. : 06.61.59.12.12
  • Site Internet : www.francilianes.fr
  • Site Internet : www.teliane.fr

  • Consulter la fiche « producteur » dans notre catalogue. Aperçu des services proposés :

Laisser un commentaire

1 commentaire - Laisser un commentaire

Hlne TESSIER conseillre entreprise Chambre d'agriculture 7225 septembre 2012, à 16:34

Répondre