Accueil › À l'affiche › Agriculteurs du mois › J.P. Bourven - Maraîcher biologique


Mar 2008

Portrait réalisé en 2008.
Les informations sont susceptibles d'avoir évolué.
N'hésitez pas à consulter la fiche « producteur ».



Jean-Pierre BOURVEN

Maraîcher – Production en Agriculture biologique certifiée par ECOCERT à Cergy (95).
Du producteur au consommateur, les multi-facettes de la vente directe.

Présentation de l'exploitation


L’exploitation de Jean-Pierre et d'Evelyne se situe dans l’agglomération de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise, à Ham en plein coeur du Val d’Oise urbanisé près de la base de loisirs de Cergy-Neuville.

Historique


Il y avait 3 000 maraîchers en Ile-de-France en 1965 : ils ne sont plus que 300 aujourd’hui. Reprenant l’exploitation familiale de 3 ha, ils s’installent dans les années 70 dans une ferme rénovée par leurs soins au Hameau des Etangs de Ham.

Organisation de l'activité


Actuellement l’exploitation compte environ 80 ha. Aidé de sa conjointe-collaboratrice Evelyne, de 3 ouvriers permanents et de saisonniers, Jean-Pierre cultive ses 120 parcelles !





L’assolement* en 2007 a été le suivant :
- 20 ha en productions légumières biologiques,
- 15 ha de maraîchage bio avec une diversité de variétés rustiques,
- 5 ha de pommes de terre bio de qualité ou variétés anciennes,
- 1 ha en verger bio,
- 50 ha en grandes cultures bio,
- 20 ha de blé,
- 15 ha de jachère trèfle,
- 15 ha de féverole,
- 10 ha en grandes cultures classiques conventionnelles en pratique raisonnée sur parcellaire éloigné.


Assolement : sur l’ensemble de ses parcelles, l’agriculteur alterne les cultures pour ne pas appauvrir les sols et limiter la contamination par les maladies et les insectes. L’assolement est, pour une année N, la répartition donnée des cultures sur l’ensemble de l’exploitation.




Les pratiques culturales de Jean-Pierre BOURVEN respectent le cahier des charges de l’agriculture biologique. Le maraîchage est non intensif et respecte la saisonnalité. Jean-Pierre alterne différents types de légumes (feuilles, racines, fruits).

La fertilisation est assurée par les légumineuses de la rotation, par du compost sélectionné et des fertilisants organiques identifiés et agréés pour la pratique de l’agriculture biologique.


La commercialisation

Même si une partie de la production est vendue en gros à Rungis et en demi-gros dans des magasins spécialisés, Jean-Pierre et Evelyne privilégient les circuits courts sous toutes les formes !

  • Vente à la ferme

  • Les marchés

  • Les AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) :
    L’initiative est varoise et récente puisqu’elle date de 2001. En Ile de France, elle voit le jour en 2002. On compte 53 associations de ce type dans notre région en 2007. Une AMAP est une association qui lie un groupe de consommateurs et un producteur local qui livre des légumes en vrac produits par ses soins en respectant les pratiques de l’agriculture biologique ; les consommateurs se répartissent la production entre eux. Jean-Pierre livre trois AMAP, une tous les 15 jours dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris, une à Eragny (95), livraison une fois par semaine pour cette AMAP de toute proximité, et une autre au siège d’Air France à Roissy, initiative du comité d’entreprise tous les 15 jours.

  • Les paniers individuels :
    Les consommateurs souscrivent individuellement un abonnement trimestriel pour venir chercher sur les points de livraison chaque semaine leur panier rempli de produits de saison. Deux tailles sont possibles en fonction du nombre de bouches à nourrir !

  • Ces modes de vente répondent à une demande de plus en plus forte des consommateurs soucieux de savoir d’où vient et de quelle façon est produit ce qui se trouve dans leur assiette. Ce phénomène est particulièrement vrai dans notre région où se trouve un véritable bassin de consommation aux portes des exploitations. L’AMAP de la Goutte d’Or comptait 35 adhérents au moment de son lancement il y a deux ans: environ 70 clients attendent désormais tous les 15 jours avec impatience les produits de Jean-Pierre.


    D’autre part, la vente en direct permet le contact et une communication également en direct. Réexpliquer les saisons au travers de ce que l’on consomme n’est pas un luxe ! De plus, dans le cadre de la production en maraîchage biologique, les coûts de vente sont plus élevés : il faut pouvoir également en discuter sans ambiguïté avec le consommateur. La transparence est d’ailleurs une des qualités de Jean-Pierre BOURVEN.

    En effet, afin de fidéliser sa clientèle, il propose une gamme de produits variés. Ne pouvant en produire l’intégralité sur son exploitation, il revend quelques productions d’autres maraîchers. Cependant, pas de tabou, ces productions issues d’autres exploitations sont clairement indiquées comme telles.


    Production maraîchère : quel coût ?

    Le maraîchage ne peut être aussi facilement mécanisé que les grandes cultures.

    Le ramassage des légumes se fait bien souvent à la main : un ouvrier aguerri pourra récolter 3kg/heure de haricots verts fins et 8kg/heure de haricots mange-tout...

    Ceci explique les coûts de production des produits français, très qualitatifs mais concurrencés par la marchandise importée d’Europe du Sud ou d’Afrique du Nord où le coût de la main d’œuvre beaucoup moins cher n’a pas autant d’impact sur le coût de production.



    Informations

    Ayant assisté en direct à la distribution des paniers dans le cadre d’une AMAP, j’ai également rencontré des abonnés aux paniers individuels. Voilà ce que j’ai pu en retirer. Les consommateurs ne sont pas tous des écologistes convaincus à barbe blanche et chemise à fleurs, bien au contraire ! Peu achetaient des produits issus de l’agriculture biologique avant de faire partie de l’AMAP ou de s’abonner aux paniers. Le profil n’est donc pas type : Jean-Pierre vend ses productions à une large gamme de gens, des célibataires mais également des familles, plus ou moins aisés mais qui tous ont le souci de savoir ce qu’ils mangent, de revenir à des produits de saison et qui ont à coeur de soutenir un agriculteur local.

    Tous sont très satisfaits de découvrir, dans leur panier, des légumes oubliés tels que les topinambours qui les obligent à prendre le temps de cuisiner et les incitent à innover. Beaucoup m’ont souligné le caractère convivial de cette association de consommateurs : les distributions permettent d’échanger et beaucoup « d’AMAPiens » ont tissé des liens. Chaque année, au mois de septembre, une porte ouverte a lieu directement dans les champs. A cette occasion Jean-Pierre et Evelyne font visiter leur exploitation et prennent le temps d’expliquer le maraîchage biologique à leurs clients heureux de voir « dans leur milieu naturel » les légumes qu’ils retrouveront dans leur assiette, heureux également de retourner le temps d’une journée à leurs racines paysannes.


    Jean-Pierre et Evelyne BOURVEN

    31 rue de Neuville
    95000 HAM-CERGY
    Tel/Fax : 01.30.30.59.06




    Commentaires

    Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire en ligne au rédacteur.



    » ABUGEAT a dit :
    Le 04-03-2014 18:09

    Bonjour, Je suis le PDG d'une entreprise innovante du biocontrole nommée AXIOMA. Nous avons mi au point des produits pour tout type de cultures et notamment dans les productions maraichères, horticoles... Notre spécialité est d'améliorer la nutrition grâce à une action naturelle sur la fonction photosynthèse. Nous augmentons ainsi significativement la production de chlorophylles a et b et par conséquences, la santé du plant. Par conséquences, nous observons: - une régulation des processus physiologiques - une meilleure résistance aux stress et attaque de ravageurs - une augmentation de la masse pondérale des parties racinaires - une meilleure assimilation des des éléments nutritifs - une meilleure activation de la croissance végétale - une importante diminution des pertes - une homogénéité des productions mieux structurés - Une meilleure valeur nutritive du produit Tous nos produits (dont AXIOMA PRO PEPINIERES) sont formulés à partir d'agencements complexes d'extraits naturels micro dosés en principes actifs. Intégrer notre produits dans une solution nutritive déjà en place dans vos exploitations ne pose donc aucun problème moléculaire "d'effet cocktail". Les résultats sont remarquables et je vous propose donc de faire l'essai sur vos pépinières. Plus largement, nos "biorégulateurs" entrent désormais dans ce que les autorités appellent le "biocontrôle". Plus techniquement, nous utilisons des centaines d'extraits de plantes et nous les agençons de façon très complexe grâce de notre savoir faire hérité des travaux du concepteur. Ces assemblages complexes sont intégrés par la suite dans un mélange d'eau de mer et d'eau de source. Enfin, j'ai souhaité développer ce concept inconnu et le présenter à un laboratoire de chimie verte COVERTIS LIMOGES ainsi qu'au LCSN de l'Université de Limoges. Ceux ci ont décidé de monter une étude en partenariat avec la participation financière du Conseil Régional. Je décide de vous envoyer en pièce jointe les conclusions de l'Etude CONFIDENTIELLE "Biocontrole et Fertilisation raisonnée - Démarches de protection intégrée des cultures". Je reste à votre disposition pour organiser une rencontre ou rdv téléphonique mais je suis persuadé que nous avons de belles choses à faire ensemble. Bien à vous, Contactez moi (Je pense que nous travaillons aux mêmes heures...) et vous pourrez découvrir un savoir faire unique en Europe. AB Anthony BUGEAT 06 01 35 64 91 www.axioma-france.com anthony.bugeat@me.com