Accueil › À l'affiche › Agriculteurs du mois › F. et A. Tremblay - Maraîchers


Juil 2008

Portrait réalisé en 2008.
Les informations sont susceptibles d'avoir évolué.



EARL TREMBLAY : Francis et Annie TREMBLAY

Producteurs de radis, oignons blancs et choux en gros à Neuville-sur-Oise (95).


Présentation de l'exploitation

L’EARL TREMBLAY, entreprise maraîchère, se situe aux portes de l’agglomération de Cergy-Pontoise dans le Val d’Oise, à environ 35 km au nord de Paris.

Les terres sont scindées en deux ensembles :
- un noyau initial de 27 hectares se trouve dans le voisinage direct de Neuville-sur-Oise, petite commune au sud de Cergy-Pontoise,
- un lot de parcelles de 129 hectares, repris récemment, se trouve à proximité d’Epiais-Rhus, au nord de Cergy-Pontoise, à 18 kilomètres du siège d’exploitation. Ce lot fait partie intégrante du territoire du Parc Naturel Régional du Vexin.


L’EARL est une histoire familiale : Francis gère la production, Annie la commercialisation et leur fille Julie la comptabilité, les relations avec les grossistes et la conduite des camions de transport des légumes. En plus de deux salariés permanents, la production impose chaque année l’embauche de 25 à 30 saisonniers pendant huit mois. Une quinzaine de ces salariés sont logés sur place.

De ce point de vue, l’EARL TREMBLAY constitue donc une véritable petite entreprise, dont un maître mot pourrait être « bien-être de chaque salarié ».


Une histoire atypique : de la vente directe à la vente en gros

Francis et Annie s’installent en 1984 sur l’exploitation des parents de Francis. Sur 27 hectares, ils s’attachent à développer une production de légumes diversifiée.

D’emblée, Francis et Annie adoptent une démarche innovante : en choisissant de valoriser leur production à travers la vente à la ferme, ils font figure de pionniers dans le contexte francilien des années 80 ! Leur approche fait rapidement des émules. Ainsi, pour répondre à la demande de la clientèle, ils choisissent de créer un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) puis une SARL avec dix-huit autres producteurs, qui complètent la gamme alimentaire proposée.


Dans le même temps, Francis et Annie écoulent leurs produits sur les marchés. Leur activité commerciale constitue alors un investissement quotidien, qui porte ses fruits, puisque leur clientèle ne cesse de s’agrandir au fil des années.

En 1998, l’entreprise troque la vente sur deux marchés contre la vente au Marché d’Intérêt National (MIN) de Rungis. Ce choix initie un changement de cap progressif de l’ensemble de l’exploitation. Il est aussi l’occasion pour Annie de retourner sur les bancs de l’auto-école pour passer son permis poids lourds !

Néanmoins, cela n’empêche pas la réalisation, à partir de 2000, de travaux importants de mise aux normes du magasin de vente à la ferme. Après quelques années, les fruits de cet investissement matériel ne sont pas là : le chiffre d’affaires de la SARL de vente à la ferme s’effrite progressivement et quelques clients fidèles désertent les étals du magasin. Dans cette évolution interviennent à la fois la concurrence de magasins entrepôts nouvellement créés dans les environs et l’impact du changement d’image du nouveau magasin sur la clientèle.

Face à l’adversité, Francis et Annie font preuve de réactivité. Ils prennent le risque de reprendre une EARL de 103 hectares en 2004, au nord de Cergy-Pontoise, afin d’accompagner le développement concomitant de leurs ventes à Rungis.

En 2006, la mutation s’achève, avec l’arrêt de la vente à la ferme et l’orientation de l’ensemble de la production vers le MIN de Rungis.

Aujourd’hui, Francis et Annie se disent pleinement satisfaits de leur choix. En effet la production de légumes en gros pour Rungis a impliqué une réorganisation complète de leur activité, allégeant ainsi leur charge de travail, tout en conservant une production rémunératrice et de qualité.


Les productions

L'assolement

Aujourd’hui, la répartition des cultures est la suivante :
- 70 hectares en polyculture : céréales et betterave viennent diversifier les rotations légumières.
- 35 hectares en radis : production d’environ 1 million de bottes par an.
- 35 hectares en oignon blanc : production d’environ 1 million de bottes par an.
- 40 hectares en choux (chou pommé, chou frisé, et une variété spécifique de chou de gros calibre sur les deux tiers de la surface) : production d’environ 3 000 tonnes de choux par an.
- 5 hectares en céleri branche et 4 hestares en céleri rave.
- 0,5 hectare en topinambour, sur les terrains les plus difficiles, en début et en fin de saison.

La saison maraîchère s’étend de fin mars à fin novembre, avec une période de travail intense de mi avril à mi octobre. Elle débute avec les topinambours, puis avec les radis, les oignons et les céleris, se poursuit avec les choux à partir de mi-juin et s’achève avec les choux et les topinambours. L’hiver, quant à lui, est occupé par la comptabilité et l’entretien du matériel.

Un exemple de production : le radis

La gamme de légumes produits sur l’exploitation a évolué au fil des ans : elle est le reflet d’une adaptation progressive à la demande du marché au MIN de Rungis.

Par exemple, les radis, sur lesquels la demande est forte, sont semés tous les jours. Leur culture est délicate et demande un savoir-faire précis. Implantés en priorité dans les sols plus sableux, plus favorables à la croissance des légumes racines, les radis exigent une alimentation en eau très régulière (eau de pluie et irrigation) pour une bonne qualité visuelle et gustative. Ils doivent être récoltés quasiment au jour près pour une bonne maturité. Autant de paramètres auxquels s’ajoutent les aléas climatiques, qui peuvent abîmer la récolte et la disqualifier pour la commercialisation.

Une production de qualité

Dans son activité, Francis TREMBLAY cultive un souci permanent d’innovation, notamment en intégrant les dernières préoccupations de la profession en terme de production. C’est pourquoi, depuis déjà plusieurs années :
- la protection des cultures par les produits phytosanitaires est raisonnée en fonction du niveau de développement des parasites (insectes, champignons) et des mauvaises herbes.
- les fertilisants, essentiellement organiques, sont apportés en plusieurs fois, au plus juste, en fonction des besoins de chaque stade de développement.

Le compost, le fumier de champignon, et les Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates (CIPAN, ex : moutarde), cultivées en automne et en hiver, fournissent l’azote. La vinasse de betterave fournit le phosphore et le potassium.
- le ruissellement des eaux est freiné par la réhabilitation de haies, notamment dans la partie nord de l’exploitation.
- la traçabilité des productions est assurée par l’attribution de numéros de lot. Ainsi, chaque légume est suivi depuis le semis jusqu’à la vente, par un enregistrement de toutes les interventions pratiquées (engrais, produits phytosanitaires, etc.).


La commercialisation en gros : une affaire de réactivité

Francis et Annie TREMBLAY vendent leurs légumes au MIN de Rungis de deux façons :
- Les mardi, jeudi, vendredi et samedi, Annie se rend dès 3h30 du matin au carreau des producteurs franciliens, qui rassemble environ 80 maraîchers – arboriculteurs. De 4 à 7h, elle écoule leur production à des restaurateurs, commerçants au détail, magasins entrepôts.
- Six jours sur sept, environ quinze grossistes sont livrés aux premières heures du jour, en fonction des commandes qui ont été faites la veille. Ce fonctionnement leur permet de récolter les légumes du jour pour le lendemain et d’assurer ainsi la fraîcheur des lots.

Toute la saison, Annie essaie de tenir compte des cotations du marché, en adaptant ses prix en conséquence. Parfois les prix varient du simple au double sur quelques jours, ce qui impose une gestion rapprochée de la trésorerie d’exploitation. Malgré tout, le petit nombre de producteurs présents sur le carreau assure le maintien de bons prix sur la saison.

L’entreprise s’adapte constamment aux évolutions du marché. Par exemple, la variété de choux de gros calibre, produite en grosses quantités par l’EARL, vise le marché des populations originaires d’Asie et des Balkans.



Informations

EARL TREMBLAY

5 rue Cornudet
95 000 NEUVILLE-SUR-OISE
Tel : 01.34.24.06.50
Email : earlfrancistremblay@orange.fr




Commentaires

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire en ligne au rédacteur.