Accès professionnel réservé

Code oublié ?
  • Vous êtes ici :
  • Accueil ›
  • Notre agriculture ›
  • Agriculture en Ile-de-France ›
  • Chiffres clés

Agriculture en Ile-de-France

Les départements

La circonscription des Chambres d'Agriculture d'Ile-de-France couvre 8 départements, qui sont les 3 départements d'Ile-de-France Ouest (Essonne, Val d'Oise, Yvelines), Paris, la Petite Couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), et la Seine-et-Marne.

Découvrez notre région en cliquant sur l'un des départements.

Quelques chiffres

  • Nombre d’exploitations agricoles : 5 075, soit -1 431 exploitations (-22% ) en dix ans, -2/3 en 40 ans, avec un impact plus marqué en maraîchage, horticulture et élevage,
  • Foncier : 569 000 ha, -2.4% de Surface Agricole Utile (SAU) entre 2000 et 2010, SAU moyenne = 112 ha toutes filières confondues, 84% de la SAU en fermage (contre 74% en 2000),
  • Productions : 82% de la SAU en céréales et oléo-protéagineux, 41% en blé tendre d’hiver, 7% SAU en cultures industrielles, 4% SAU en cultures fourragères ou Surface Toujours en Herbe (STH), 5% SAU en jachère,
  • Exploitants et main d’œuvre : 6 347 chefs d’exploitation et co-exploitants (-18% / 2000), qui fournissent 51% du travail (18% ont moins de 40 ans et 25% sont des femmes) ; les salariés permanents hors cadre familial fournissent 32% du travail, la main d’œuvre occasionnelle ou saisonnière 8%,
  • Forme juridique : 53% en individuel, 30% en EARL, 11% SCEA, 3% en GAEC,
  • Commercialisation : 13% des exploitations pratiquent une activité de diversification, 18% vendent en circuit court (34% de ces exploitations sont à dominante grandes cultures, 24% en élevage ou polyculture - élevage, 14% en maraîchage),
  • Equipement informatique : deux tiers des exploitations disposent d’un accès Internet, 60% d’un abonnement haut débit, 32% d’un logiciel de suivi des parcelles.

Source : RGA, 2010

Classement national (en quantité produite)

  • 1er rang pour le cresson, le persil, les azalées
  • 2ème rang pour les plantes en pots
  • 4ème rang pour les laitues, les plantes à massifs et les vivaces
  • 5ème rang pour le pois protéagineux
  • 6ème rang pour la féverole et les fèves
  • 13ème rang pour le blé tendre
  • 14ème rang pour l'orge

L'urbanisation au coeur des préoccupations des agriculteurs

Les agriculteurs de la région parisienne sont particulièrement attentifs aux menaces que l’urbanisation fait peser sur la vie rurale. Le résultat est spectaculaire : 100 000 hectares de terres fertiles ont disparu en l’espace de 50 ans au profit de l’expansion parisienne ! Ces dernières années, ce sont 2 000 hectares de terres agricoles qui sont transformées chaque année en espaces urbains.

Plus que jamais, le défi de la région est désormais de préserver un équilibre environnemental ainsi qu'un cadre de verdure appréciés par les citadins.

Le milieu humain

Le recul du secteur agricole devant les autres secteurs économiques s’est accompagné pendant longtemps d’une baisse de la population rurale. C’est ainsi que celle-ci a diminué de 21% entre 1962 et 1999 alors que la population totale augmentait de 48% dans le même temps ! Comme dans toutes les autres régions urbaines, on assiste cependant depuis une vingtaine d’années au transfert progressif d’une population néo rurale non agricole depuis Paris et la Petite Couronne.

Répartition du territoire en Ile-de-France

L'agriculture entretient 48% du territoire francilien.

  Essonne Seine-et-Marne Val d'Oise Yvelines Petite Couronne Total (Ha)
Ensemble 182000 592000 125000 231000 66000
Forêt 47000 155000 30000 79000 8000
Territoire agricole 84000 339000 59000 89000 4000

Source : AGRESTE, 2012

La géologie

L’Ile-de-France, fond du Bassin Parisien, apparaît essentiellement comme une aire d’accumulation de sédiments sur un socle qui s’enfonce. Les géologues constatent une alternance de terrains d’origine continentale et d’origine marine, traduisant depuis le début de l’ère tertiaire cinq invasions marines.

Quatre plates-formes structurales se sont dégagées au cours de l’ère tertiaire :

  • Plateau de Beauce (calcaire de Beauce assez perméable)
  • Plateau de Brie (calcaire lacustre très peu perméable et sable)
  • Plateau de la Plaine de France (assise marno-calcaire)
  • Plateau du Vexin (calcaire glossier)

Le climat

La région est soumise à un climat tempéré de régime atlantique avec quelques influences semi-continentales. Les températures sont caractérisées par une relative douceur et régularité, autour de 11°C en moyenne. Les 650 mm de précipitations annuelles sont très bien réparties tout au long de l’année alors que les vents sont généralement faibles.